Puisqu'OB BUG, Je BUG solidaire > Prélude !

Publié le par ENINA77

Nombreux sont celles et ceux qui, comme moi, constatent qu'OB Bug et rame ces temps-ci !
Lenteur, Pubs inaccessibles, certaines Questions en instance sur forum dont la mienne sur le reversement direct de mes revenus à des ONG, Stats... ( oh alors là, ... no comment !... )

SOLIDARITE.jpg... Je vais Buguer solidaire donc !


1er article : Prélude........

 "Oui et non. Ce n'est pas une blague, mais David y est pour quelque chose. Il a créé un programme sans le savoir. Ce programme se nomme Prélude. Il vit sur Internet à travers tout le réseau. Chaque ordinateur connecté connais Prélude. Chaque ordinateur est une partie de Prélude. Le réseau est Prélude. Désormais, tous les ordinateurs lui étaient accessible. Les centrales nucléaires, les services informatiques des grandes compagnies, de l’eau, du téléphone, la télévision, l’électricité, la défense, la bourse... Ca ne servira à rien, repris Prélude. J’ai en effet coupé toutes les communications vers l’extérieur. Les portes sont bloquées. Ce blocaus est complètement hermétique. Et je le suis autant, pas la peine de gaspiller vos salives. Pensez plutôt à vous installer confortablement, vous êtes ici pour un bon moment. Les deux hommes entourent David et le conduisent à la voiture, un Espace, garée devant sa maison. Il se dit que ce serait bien si sa voisine pouvait le voir comme ça, entouré de deux gardes du corps. Ca fait ‘pro’. Et comme tout les matins, sa voisine Florence le regarde partir, mais cette fois-ci entouré de deux gros gars baraqués, rasés au plus près, menton et crâne. Un peu plus les pieds sur terre et surtout plus réveillée, elle ne trouve pas cette scène très drôle. Il faudra qu’elle vienne le voir ce soir, à son retour, pour lui demander de quoi il s’agissait. « A la base militaire du 57ème RA ? Mais qu’est-ce que j’ai à voir avec les militaires ? » David se rappelle y avoir fait un séjour alors qu’il avait vingt quatre ans. Il avait fait tout son possible pour éviter le service militaire, encore en vogue à l’époque, mais lorsqu’on lui avait proposé de travailler sur des projets informatiques secret défense, il n’avait pas su résister. Non pas que c’était passionnant, mais au moins, il ne faisait pas trop de sorti et il était tranquillement installé dans un bureau avec le matériel dont il rêvait. Il a recommencé et recommencé. Pratiquement tout les ordinateurs existants furent sous son contrôle. Il ne laissait pas de trace, ne se montrait pas. Et puis, il a découvert les dialogues en direct via Internet, le téléphone, la visio conférence, la domotique... Je m’en rappellerais si j’avais créé un programme capable de parler. Et puis tiens, je suis en train de taper la causette avec un ordinateur ! Je deviens vraiment cinglé ! C’est fini, j’arrête l’informatique ! David comprenait très bien où voulait en venir Prélude. Lorsqu’il l’avait créé, il détestait ce monde. S’il avait eu la possibilité de le changer, il l’aurait certainement fait. Il l’aurait fait en pensé, mais pas en geste. David n’était pas du genre méchant. Jamais il n’aurait fait de mal à qui que ce soit, mais il avait certainement mis cette idée dans la programmation de Prélude sans le vouloir. C’est comme ça qu’il se voyait à cette époque. Un peu rebelle envers ce monde. L’informatique l’avait aidé à s’enfermer un peu plus dans cet état. Il était devenu doué d’une logique à toute épreuve et d’une intelligence remarquable, mais surtout, il était devenu insociable. Avec l’âge, le besoin de trouver l’âme sœur avait pris le dessus et il avait été un peu obligé de rencontrer des gens, de parler avec eux. Très difficile au début, il avait réussi à vaincre ces préjugés. Il avait accepté la lenteur d’esprit des autres ainsi que leur manque de logique. La grande porte s’ouvrit lourdement en coulissant sur le côté gauche sans faire le moindre bruit. Derrière la porte, une nouvelle route, éclairée par de multiples projecteurs accrochés de chaque côtés, s’enfonçait dans les profondeurs de cet ouvrage. Cette route était faite de zigzag incessant, certainement pour empêcher le souffle d’une bombe atomique pensa David. "

Extrait du roman Prélude dont le site est visible sur : http://prelude.riendetel.com

La solidarité a un prix... vous m'aurez comprise

 Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

Publié dans Page d'acceuil

Commenter cet article

JanSheng 06/02/2010 00:00


J'irais voir le site et le roman de plus prés...
J'ai l'impression que ça va de nouveau mieux...croisons les doigts, parce que l'autre soir c'était vraiment galère
Bonne nuit ($)


ENINA77 06/02/2010 10:39


Il y a du mieux à ce niveau mais pas pour le reste, voir plus bas ma réponse au commentaire de mamzelle B.
Bises et merci à toi
@+++ 


mamzelle.B 05/02/2010 22:04


L'histoire est particulière !
je te souhaite une douce soirée
bise$ ma petite Enina


ENINA77 06/02/2010 10:36


Je te l'accorde : elle est très particulière et pleine de fautes d'orthographe...
mais la solidarité BUG a vraiment sa raison d'être :
1- Pourquoi OB ne répond pas à ceux qui veulent verser directement leurs revenus à des ONG de leurs choix ?
2- Pourquoi OB ne nous accorde-t-il pas d'office le droit de verser nos points non transformables à des blogs amis de nos choix sur OB même ?
Ne notes-tu pas que les visites augmentent et le BR baisse, donc que les revenus baissent aussi ?  
Je me bats pour ça !
Bises
@+++ 


aurelie 05/02/2010 12:02


 T'as raison, ça bugue dur, victime de son succes ?


ENINA77 05/02/2010 14:39


Entre nous, je pense que "les victimes" sont plus les blogueurs que la plateforme...